Vous êtes ici : Accueil > Les actions des Post Bac > Mon expérience professionnelle en tant qu’agent d’escale.
Publié : 18 septembre

Mon expérience professionnelle en tant qu’agent d’escale.

Je m’appelle Philomena, j’ai 19 ans et je suis en MCAT.
Durant ma scolarité au sein du LP Saint Joseph de Cluny, les stages m’ont aidée à développer une attitude professionnelle. J’ai tout de suite apprécié l’alternance entre les cours et les stages qu’offre la Mention Complémentaire.
J’apprends à mettre en pratique ce que j’ai appris : la tenue vestimentaire, les règles de l’accueil en face à face, la gestion de soi-même face aux clients mécontents, etc...
Je suis actuellement en stage à Aircalin Tontouta (les jeudis, vendredis et samedis).
Mes horaires sont les suivants :
Jeudi : 4h50 à 9h / 14h à 18h
Vendredi : 4h20 à 13h30
Samedi : 5h à 11h30
Chaque matin je me lève vers 2h30/3h et me rends au point de ramassage des agents pour prendre la navette Arc en Ciel qui nous emmène à Tontouta.
En tant que stagiaire, j’apprends les 3 missions essentielles du travail à l’aéroport :
1. L’enregistrement
L’enregistrement des passagers est la 1ère étape effectuée par les agents.
La tâche consiste à vérifier le billet et le passeport des passagers. Les sièges sont attribués selon leur demande et la disponibilité. Les bagages sont étiquetés et les cartes d’embarquement imprimées. Les informations qui apparaissent dessus doivent être annoncées à haute voix aux passagers.
2. L’embarquement
En porte d’embarquement, les instructions sont données par le chef de porte.
Lorsque le trafic donne l’autorisation de lancer le pré-embarquement, le chef de porte fait son annonce ; les cartes d’embarquements des passagers ayant besoin d’assistance, les familles voyageant avec enfants et les UM (enfant mineur voyageant seul) sont scannées.
En fonction des ordres du trafic, la suite de l’embarquement se fait avec les personnes assises à l’arrière de l’avion pour faciliter la gestion de la foule ( c’est-à dire : éviter d’engendrer une circulation qui pourrait retarder le vol)
Enfin, l’embarquement général des passagers est lancé sachant que les passagers voyageant en classe Hibiscus (1ère classe) peuvent embarquer à leur convenance.
3. L’arrivée et les litiges bagages (salle d’arrivée)
A l’arrivée, les passagers débarquent de l’avion, ils récupèrent leurs bagages et se présentent à notre comptoir. Si des bagages manquent ou si des valises sont abîmées, nous faisons la remontée vers le service clientèle qui se chargera de traiter les avaries.
Lors de mes temps de pause, je déjeune dans la cafeteria du personnel. Une salle de repos est mise à disposition des agents.
La plupart des employés sont d’anciens élèves de Mention Complémentaire, ils sont très présents pour m’aider à mener à bien mon stage. Ils prennent le temps de m’expliquer mes tâches et se montrent bienveillants.

Au début, les missions paraissent compliquées mais petit à petit et avec de la volonté j’ai su produire les résultats attendus dans le respect des règles et procédures.
J’ai appris à développer mon autonomie et mon esprit d’initiative.

Ce stage à La Tontouta est une expérience riche et formidable à 2 titres :

  • en savoir-faire, car j’apprends mon métier d’agent d’escale,
  • en émotion car j’apprends à gérer mon stress face aux passagers mécontents.

Cette expérience m’a aussi permis de rencontrer des personnalités comme les Miss de Tahiti (voir photo) ou des artistes du Pacifique (Gabilou, Tim Sameke) ainsi que des groupes associatifs ou scolaires (Fakagalogataa, Maumau Fenua, Section Australienne de Dumbéa Sur Mer, James Cook, etc...).

Portfolio automatique :