Vous êtes ici : Accueil > Vie du lycée > Journée de lutte contre le suicide
Publié : 15 septembre 2016

Journée de lutte contre le suicide

"TU COMPTES POUR MOI TU COMPTES POUR NOUS"

JPEG

Nous sommes la classe de Terminale GA3, le vendredi 9 septembre nous avons participé à la 14eme journée mondiale de la prévention suicide au Centre Culturel du Mont Dore à partir de 9h. Nous étions accompagnés de notre professeur principal Mme MORLET ainsi que de notre documentaliste Mme EUVRARD

JPEG

Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes de 15 ans à 29 ans. En Nouvelle Calédonie, le taux de suicides déclarés s’élève à 12 sur 100 000 habitants, un chiffre légèrement supérieur à la moyenne mondiale de 11.4. 32 décès par suicide ont été déploré dans le pays entre 1991 et 2014. C’est pourquoi l’équipe municipale a décidé sous l’impulsion du maire qu’il était de son ressort d’apporter sa contribution en organisant une journée d’action. Lors de cette manifestation ouverte aux établissements publics, de nombreux partenaires étaient présents pour proposer divers stands d’information et de prévention ainsi que des ateliers interactifs : arbres à souhaits, art, thérapie, démonstration des gestes de premier secours. La journée débute avec un discours du Maire de la commune du Mont Dore Monsieur Eric GAY, il nous a accueilli avec quelques mots de bienvenue et nous a expliqué le but de cette journée et comment elle allait se dérouler. Il nous invite à aller vers des professionnels pour parler et poser des questions.

JPEG - 84.4 ko
Tout le monde s’est séparé pour aller à la découverte des stands, une partie du groupe décide de commencer par l’atelier le plus proche "atelier photo" avec des accessoires de folie et un arrière-plan amusant, le but de cet atelier est de figer l’instant présent, et ne pas oublier cette journée.

JPEG
JPEG

« Ils sont étonnés de voir que nous ne sommes pas timides, coincés et que nous aimons les photos et qu’on ose montrer peu importe ce que pense les gens autour de nous, c’est ça le but de la photo extravertie »
Après l’atelier photo, nous poursuivons avec l’art thérapie. Un jeune homme, nommé Anthony, nous explique que l’art thérapie c’est de la peinture corporelle nous devons choisir un partenaire et lui peindre quelque chose n’importe où, ce qu’on ressent pour cette personne. Au départ quelques camarades réticents mais par la suite cette atelier s’est transformé en artiste et il y a eu beaucoup d’éclats de rire. Anthony nous a peint sur le visage de très beaux motifs. Il nous conseille de ne pas s’occuper des commérages, car les commérages sont l’une des causes du suicide, les gens parlent souvent sans savoir ni comprendre ce qui ce passe vraiment dans la vie de l’autre ni son vécu. La jeunesse de maintenant est beaucoup trop violente, beaucoup de moqueries mais surtout de méchanceté, tant de haine et de tristesse amène parfois à des actes de suicide, nous sommes les premiers à rire du malheur des autres mais nous n’aimerions pas que cela puisse nous arrive un jour.
JPEG - 41.2 ko

Ensuite notre classe a été appelée au micro, pour aller à la rencontre d’une Dame Québécoise qui vit ici et qui est spécialiséé dans le domaine du suicide. Elle nous invite avec 3 autres femmes à nous asseoir en rond sur des nattes, à l’intérieur du centre et à parler pendant 30 minutes avec elles.

JPEG - 78.1 ko

La femme s’installe avec nous et nous demande :
« « Qu’est-ce que la différence entre prendre soin de soi-même et la prévention suicide ? » » avant de répondre à cette question, elle nous fait une démonstration avec un ballon qu’elle met au niveau du « plexus » et nous explique que ce ballon contient ces émotions. Lorsque le ballon gonfle c’est qu’elle est surchargée d’émotions, et qu’il est impératif de dégonfler ce ballon, car plus il gonfle plus ça nous fatigue et quand ça explose les envies de suicide sont très fréquentes. Pour cela, nous avons parlé de tous les moyens pour dégonfler le ballon.

  • - Ecouter de la musique, écrire des poèmes
  • - Parler à sa mère, son père ou à ses amies
  • - Manger, lire des livres
  • - Allez à la pêche, courir, faire du Yoga
  • - Rire, Jouer à la PlayStation, sortir avec ces potes …

Pendant que tous participent à donner des idées une Dame prend des notes. Ensuite elle nous passe le ballon chacun lance le ballon à la personne de son choix et celui-ci doit donner un exemple de ce qu’il fait lorsqu’il est triste. Un mauvais exemple à été entendu « Boire de l’alcool » NON ! L’alcool ne diminue pas le ballon d’émotion, avec l’alcool je n’ai plus d’énergie, le ballon gonfle de plus en plus et cela provoque des risques d’accident, des disputes avec ses amies parce ce que sous l’effet de l’alcool on dit plus de choses que lorsque l’on est à jeun, des choses qu’on pense tout bas qu’on n’oserait pas dire mais que sous l’effet de l’alcool rien ne nous arrête.

« « Attention dans les films lorsqu’une personne ne va pas bien elle prend toujours un verre d’alcool ce qui est un très mauvais exemple à ne pas faire c’est une fausse solution » »

D’autres questions comme « Qui nous ramène sur le bon chemin, et qui nous soutient pour tout ? » où « qu’est-ce qu’on peut faire avec 1000 francs pour aller mieux ? », « Ou trouver de l’aide ». Nous avons partagé nos idées comme pour la première question. Suite à ce débat nous avons pu répondre à la question de « qu’est-ce que la différence entre prendre soin de soi-même et faire de la prévention suicide » la réponse est simple en prenant soin de soi, on fait de la prévention suicide, on évite d’arriver à une situation de désespoir.

Pour finir nous nous sommes levés et on à répété haut et fort « Demander de l’aide c’est choc !  »

On sort de cette atelier il est 10h35, ils nous restent donc quelque minutes pour tourner dans les autres stands avons de partir.

On arrive à la « Croix Rouge française » est une association. En France, c’est la branche du plus ancien mouvement humanitaire et philanthropique du monde. Fondée en 1864 ils sont aujourd’hui présents dans 186 pays au monde, ils luttent contre la précarité sous toutes ses formes et l’organisation des secours sont leur raison d’être. Elle propose des hébergements aux sans-abris, est toujours présent lors des concerts ou autres type de manifestations.
JPEG
JPEG
JPEG

Voici leurs actions :
  • - Le secourisme
  • - L’action sociale
  • - La santé et l’aide à l’autonomie
  • - La formation et l’action internationale

Toutes ces actions sont possible grâce aux bénévoles, aux donateurs et aux entreprises qui les soutiennent.

Nous n’avons pas eu le temps de faire le tour de tout les stands en raison du peu de temps que nous avons eu.
Mais j’ai pris quelques minutes pour prendre des photos des différents stands des intervenants
 :

JPEG

JPEG - 36.4 ko
JPEG - 81.6 ko
JPEG - 43.2 ko

JPEG JPEG