Vous êtes ici : Accueil > La Pastorale > Une Ecole irriguée par la Pastorale
Publié : 12 juillet 2016

Une Ecole irriguée par la Pastorale

L’Ecole catholique a une mission de service public. A ce titre, elle se doit d’accueillir tous les élèves qui se présentent à elle et leur offrir une éducation et un enseignement qui répondent aux missions assignées à l’école par les pouvoirs publics. Ouverte à tous, elle se doit de respecter les chemins philosophiques et religieux de chacun.

Doit-elle pour autant taire sa tradition dont elle a pour mission de garder mémoire ? Quel peut être le projet chrétien d’établissement dans une société plurielle ? L’expression des convictions est-elle d’ordre strictement privé ? Ne peut-elle, au contraire, grâce à la fécondité du dialogue, nourrir la recherche et la construction de sens ?
L’Enseignement Catholique s’efforce aujourd’hui d’unir dans une même démarche trois dimensions essentielles : l’enseignement, l’éducation et la proposition de la foi.
Nous faisons l’expérience qu’il n’est pas possible d’enseigner (d’instruire) sans éduquer ni d’éduquer sans se référer à des valeurs. Il ne s’agit pas d’imposer une foi et de respecter les valeurs qui fondent notre enseignement", il ne s’agit pas de confondre pastorale et catéchèse. Car la pastorale relève d’une dimension plus relationnelle et humaine, alors que la catéchèse a pour objet principal l’instruction religieuse.

La pastorale met en acte ce que le Père Jean-Marie Petitclerc appelle la "trilogie éducative" : "je crois en toi, comme Christ croit en moi, comme je crois que Christ croit en toi ;
Je t’aime, comme Christ m’aime, comme je crois que Christ t’aime ;
J’espère en toi comme Christ espère en moi, comme je crois que Christ espère en toi."

Elle est une proposition de l’enseignement catholique de relever le défi de l’éducation. Elle se traduit par une manière de vivre la rencontre selon le Christ, une manière bienveillante d’accueillir l’autre avec ce qu’il est dans sa globalité.
La pastorale , qui véhicule les valeurs évangéliques auxquelles nous pensons particulièrement, est proposée à toute l’humanité :

  • l’égale dignité de chaque personne,
  • la confiance dans la possibilité de chacun, le respect et l’estime réciproque,
  • le sens du pardon,
  • le don de soi, à l’exemple du Christ,
  • l’intériorité et le sens de la prière.

Des animateurs en pastorale scolaire (APS) collaborent avec le Directeur au développement du projet d’animation pastorale de l’établissement.
Dans le secondaire, des axes de travail sont déjà mis en place tels que :

  • privilégier l’organisation de réflexions-débats sur les problèmes de notre temps pour leur donner sens ;
  • favoriser des temps de prière et mettre en place un lieu de recueillement dans l’établissement ;
  • sensibiliser à certaines formes d’engagement solidaire à partager et à vivre en dehors de l’établissement (rencontre intergénérationnelles, associations caritatives, opération Bol de riz) ;