Vous êtes ici : Accueil > Le CDI > A découvrir > Une belle rencontre avec Jean VANMAI
Par : Sylvie
Publié : 30 juin 2014

Une belle rencontre avec Jean VANMAI

Vendredi 27 mai, Monsieur Jean VANMAI nous a fait l’honneur d’accepter l’invitation de Claudia HILAIRE. La classe de 1GA1, Anne-Laure KASMAN, professeur de français et Sylvie, documentaliste, ont donc eu la chance de le recevoir. Pour tous, un moment rare, empreint de respect et d’émotion.

Le thème traité : "Les conditions de vie des mineurs au début de l’histoire du nickel en Nouvelle-Calédonie".


Des conditions de travail inhumaines !

Mine ChagrinJean VANMAI est descendant de Chân Dàng, sa famille est arrivée du Tonkin dans les années 1930 pour travailler sous contrat dans la mine Chagrin au nord de la Nouvelle-Calédonie, l’auteur a relaté les conditions de travail des mineurs :

- Soumission au code de l’indigénat (1887 pour la Nouvelle-Calédonie),
- Marche de plusieurs heures avant d’arriver en haut sur la mine de chrome et retour le soir au camp construit de leurs propres mains,
- Travail du matin au soir dans les galeries creusées laborieusement à l’aide de pelles et de pioches, sous les coups de fouet et divers actes d’humiliation.
- Nourriture fournie avec parcimonie et de mauvaise qualité,
- logement très sommaire, peu ou pas de meubles, sol de terre battue,
- Les enfants étaient livrés à eux-même dès leur naissance,
- les femmes travaillaient comme les hommes. Enceintes, elles continuaient leur tâche jusqu’au terme de leur grossesse et accouchaient parfois sur place, là où se déclenchait l’accouchement.
- Le viol était fréquent, impossible de se plaindre sinon c’était la perte de salaire.

Les élèves ont pu ainsi mesurer grâce au témoignage de Jean VANMAI le chemin accompli depuis cette époque :

- fin du code de l’indigénat (1946)
- modernisation : logements décents (base vie...), nourriture (cantine de travail...) mais pas encore de législation du travail
- conditions de sécurité minimum
- inconnus également les droits de la femme et de l’enfant


Message de Jean VANMAI

Il n’y a pas de rancœur, c’était l’époque qui voulait ça... Vous les Jeunes qui héritez de toute cette évolution depuis cette époque, vous avez la chance d’en bénéficier, n’oubliez pas la vie des Anciens.

Pour en savoir plus sur Jean VANMAI

La mine et le musée de Thio par la 1èreGA2

La Littérature de la mine en Nouvelle-Calédonie (1853-1953)
by Eddy Banaré
Lire (p.35...)

1 Message