Vous êtes ici : Accueil > Le CDI > Le projet éducatif du CDI > Le japon > La geisha
Par : 2be3
Publié : 1er juillet 2009

La geisha

Traditionnellement la geisha芸者 est une personne exerçant des arts traditionnels, c’est une "Personne de l’Art" (du japonais gei, culture et sha, personne). Sa fonction n’a d’autre objectif que celui de servir et de divertir une clientèle aisée par la conversation, les arts et les jeux. Elle est admirée, respectée et jouit d’un grand prestige. Elle ne se livre donc pas à la prostitution comme on le croit souvent. Aujourd’hui le nombre de geisha serait environ de 1 000 et principalement à Kyoto.


L’Apprentissage

Devenir geisha est un enseignement long et difficile. Autrefois, c’était une démarche volontaire de la part de certaines familles modestes qui vendaient leurs filles à des maisons de geisha okiyo. Ces maisons veillaient à une stricte éducation sous la direction d’une matrone. Aujourd’hui, la loi exige qu’elles soient allées à l’école jusqu’à 15 ans.

Au début de leur formation les jeunes filles sont astreintes à de lourdes tâches ménagères. Les plus jeunes sont au service des geisha. Cette phase est supposée briser et former la future apprentie geisha. L’apprentie se nomme maiko.

La maiko ne devient geisha ou ippon qu’au terme d’un examen sanctionnant sa maîtrise d’un ensemble de matières artistiques : musique, chant, danse, peinture, composition florale… Elle maîtrise aussi l’art de la conversation.

Le maquillage

MaquillageL’apprentie geisha à un maquillage distinctif. Le visage est peint en blanc, la lèvre du haut est généralement rougie en partie, souvent pour la nouvelle geisha ou en totalité. La lèvre inferieure est surlignée au crayon, sans que le trait suive la courbe de la lèvre. Les sourcils sont rehaussés de noir.

Le fond de teint de couleur blanc était à l’origine composé de plomb. Provoquant de graves problèmes de santé, celui-ci fut remplacé par un maquillage élaboré à base de poudre de riz.

La poudre est mélangée à de l’eau jusqu’à former une pâte appliquée sur le visage préablement enduit d’huile ou de cire afin de lui donner un aspect plus lisse et uniforme. Le fond de teint recouvre le visage, le haut du torse, la nuque et le haut du dos, seul un emplacement situé au niveau de la nuque, à la racine des cheveux est laissé vierge de tout maquillage. Cet espace sans maquillage à la forme d’un "V" ou d’un "W" est laissé pour accentuer la charge érotique.

La tenue vestimentaire

Trois geisha en kimonoLa geisha porte généralement un kimono sobre, mais dans certaines occasions celui-ci peut être plus coloré. L’ obi sert de ceinture, sa couleur est plus claire que le kimono. Le spectaculaire nœud darari maintenant le obi en place est noué dans le dos à l’inverse de la prostituée qui le noue sur le ventre. Le col du kimono changera selon le niveau d’apprentissage de la geisha.

Les okobo, sandales traditionnelles à semelles très hautes sont portées avec des tabi , chaussettes. Les lanières des okobo sont rouge pour toutes les jeunes maiko et jaunes pour les maiko plus expérimentées. Selon la météo, la geisha porte des zori , sandales en paille de riz. Pour en savoir plus

Coiffure

La coiffure

La geisha portait un chignon compliqué reproduisant des coiffures de l’ère d’Edo. Cette coiffure comportait des heures d’arrangement car les cheveux étaient très longs.

Elle a adopté dans les années 1960, le port de la perruque toujours faite en vrais cheveux et donc très chère. La coiffure de shimada est la plus connue. La geisha moderne se coiffe avec de l’huile de camomille.

Le danna

Une geisha peut se lier à un danna, sa liaison restera discrète car sa réputation et son aisance financière seront en danger. Elle devra alors officialiser cette liaison par l’intermédiaire d’une cérémonie. Le danna participe à ses dépenses financières : maquillage, repas, frais médicaux…

James Morin, Jérémie Lemée

2 Messages

  • La geisha

    Juillet 2009, par tbe3

    c trés nét vous avez de la chance car nous l’année derniére on n’a fait comme vous mais on avait pas installé nos recherche sur le site du lycée.

  • La geisha

    Juillet 2009, par TANY TBE3 2009

    La geisha ??? C’est bien ce que vous faites...ça change de voire d’autres cultures que les notres...cela nous permet de découvrir autres chose sans avoir à nous déplacer...Merci à vous...