Vous êtes ici : Accueil > Le CDI > Le projet éducatif du CDI > Le japon > le maneki-néko
Par : 2be3
Publié : 4 août 2009

le maneki-néko

Le manéki-néko, traduit littéralement signifie le « Chat qui invite »,
est une figurine de chat assis avec une patte levée dans un geste que les Japonais utilisent pour inviter quelqu’un. Le maneki-éeko, peut encore être aperçu à l’entrée de boutiques, restaurants ou commerces, il est alors considéré comme un porte-bonheur qui appelle de la main la bonne fortune et la prospérité à l’intérieur.


La représentation du chat est très variée, hésitant entre les tendances bienfaisant et malfaisant. Il peut être un animal de mauvais présage, capable dit-on de tuer les femmes et d’en revêtir la forme.

Dans le monde bouddhique on lui reproche d’avoir été le seul avec le serpent, à ne s’être ému de la mort du Bouddha, mais d’un autre point de vue cela peut être interprété comme un signe de sagesse supérieure.

Les origines du manéki-néko

L’origine de ce matou fait l’objet de deux histoires différentes dont
l’authenticité reste incertaine.

La première parle d’une geisha qui tenait une maison de thé à Tokyo. L’enseigne de cet établissement était "le chat d’or". Les affaires étaient plutôt mauvaises aussi un admirateur de cette geisha lui offrit une grosse somme d’argent. Il s’agissait d’argent volé ! Aussi après le lui avoir remis, il se jeta dans la rivière Sumida. Éblouie par cette preuve d’amour, la geisha le suivit dans la mort. Ce double suicide rendit très populaire et très florissante la maison de thé du "chat d’or". L’idée vint alors aux commerçants de prendre le chat comme symbole de la fortune.

La seconde version, évoque un sanctuaire bouddhiste appelé "Temple de la sublime vertu" qui hébergeait quelques bonzes vivant très pauvrement. Un jour, arriva un chat affamé avec lequel les moines partagèrent leur maigre repas. Le chat resta avec eux et, curieusement, le temple jusqu’ici ignoré des visiteurs devint un lieu renommé de pèlerinage. C’est là que naquit la coutume d’apporter en offrande un maneki-neko afin de voir ses vœux exaucés.

Si actuellement le maneki-neko symbolise plutôt la réussite matérielle, il est étonnant de voir dans un sanctuaire trôner une statue géante du maneki-neko en compagnie de celle du bouddha ! Patte gauche en l’air il vous assure la fortune, patte droite levée c’est la félicité !

Croquis des élèves en Arts appliqués